«

»

Mai 03

Vincent: la valeur du travail et le respect de l’Humain

 

 

 

 

 

 

Je rencontre Vincent âgé de 35 ans grâce à un message que j’avais publié sur Facebook sur la page d’un réseau d’expatriés de San Francisco.

Vincent me propose spontanément de se rencontrer pour discuter de la thématique du bonheur au travail.

Son parcours est intéressant car, diplômé d’Audencia en 2002, il a fait rapidement des choix de carrière audacieux avec, en toile de fond, le désir de vivre une expérience professionnelle en Chine. D’ailleurs, il a appris le mandarin à l’université, ce qui prouve sa motivation !

Après quatre ans en poste à Paris, Vincent quitte une grande firme et fait le choix d’un projet en Chine où il y avait tout à construire. C’est une sacrée décision car il vit alors l’expatriation, la vraie, en totale immersion dans la campagne chinoise comme seul Français de l’équipe.

Il vit des moments difficiles mais aussi des instants de partage et d’émotions fortes. Il est marqué par ces gens courageux qui travaillent sans relâche pour des salaires très faibles avec l’espoir d’une vie meilleure.

Il m’explique qu’en Chine, les parents se sacrifient complètement pour payer des études à leur enfant unique et que celui-ci, en retour, se doit de les entretenir une fois plus âgés. Cet engagement financier et de cœur n’est pas remis en question et chacun fait de son mieux pour honorer cette pratique. D’ailleurs, Vincent me dit qu’ils y trouvent une raison de vivre et sont heureux selon leur code et leurs valeurs, même si pour nous, Occidentaux, cela peut nous questionner.

Après un an et demi, Vincent trouve un nouveau poste dans une firme internationale en Chine et va, pendant quatre ans, avoir un rythme de travail si élevé qu’il en verra des conséquences physiques et émotionnelles. Il décide alors de partir vers une autre aventure et devient le directeur financier d’une PME en pleine croissance, toujours en Chine! Vincent aime ces grands écarts et la diversité des challenges d’expériences si différentes à chaque fois. A ce poste, il apprend à manager différemment et ce passionné de l’être humain y verra une belle opportunité de progresser.

Il partira de cette dernière aventure après 4 ans et demi, notamment suite à l’arrivée d’un nouveau patron avec une vision différente et un manque de communication. Loyal cependant envers ses mentors, ses pairs et ses équipes, il attendra huit mois que l’entreprise lui trouve un remplaçant pour partir. Il a été témoin de tout le travail effectué par l’équipe depuis des années et ne veut pas les mettre en difficulté.

A présent, Vincent gère un micro fond d’investissement dans des startups, une boutique VC comme il s’amuse à le labelliser. Une nouvelle aventure qui a commencé il y a 6 mois et il en est ravi !

Ce que je retiendrai de Vincent c’est sa force de travail, son regard humain et son idée que le bonheur réside dans un équilibre de vie: alimentation, sport, sommeil, relationnel et…méditation pour être focus sur ses objectifs et savoir retrouver son calme intérieur quand la vie nous chahute un peu trop.

Beau programme n’est-ce pas ?

Pour contacter Vincent Diallo, Managing Partner chez Bleu Capital:

vincent@bleucap.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>