«

»

Juin 03

Thibaud, un parcours multiculturel

 

Je rencontre Thibaud Lopez Schneider grâce à un contact de San Francisco qui me dit : « Thibaud a un parcours étonnant et il a une expérience multiculturelle, c’est ce qu’il te faut pour HAW ! »

 

Nous organisons donc un Skype Mexico/San Francisco. Thibaud a 39 ans et il travaille dans une compagnie sur un poste d’ingénieur informatique pour un logiciel.

Thibaud me dit qu’il ne se rend pas compte de son parcours car il est né avec donc, c’est sa normalité et il est conscient d’avoir eu de la chance.

Il est né en France puis a vécu plusieurs années au Vénézuela. Il y a mené une vie particulière car il existe beaucoup d’insécurité et du coup, il vivait en vase clos. Il ne sortait pas beaucoup, ne montrait aucun signe extérieur de richesse et ne pouvait voyager seul.

Il a étudié au lycée français et lorsqu’il a voulu opter pour un cursus universitaire, ses choix étaient limités donc il a décidé de revenir à Paris.

Au début, il était perdu et en 1994, il n’y avait pas internet ni Google, il ne connaissait pas ce qui pouvait exister comme cursus. Il s’est donc renseigné dans un centre de documentation pour la jeunesse et finalement, il s’est dirigé naturellement vers les sciences, c’est dans ce domaine qu’il se sentait attiré. Tous ses choix ont toujours été dirigés par le cœur et le mouvement naturel de la vie.

L’arrivée en université française a été un réel choc sur plusieurs niveaux : la langue, le climat, le lieu et il passait d’une classe de 8 élèves qu’il connaissait depuis la primaire avec les mêmes professeurs à des amphithéâtres de 500 personnes sans aucun repère !

Thibaud me dit que sa chance, son rail, a été d’être hébergé pendant 4 ans par un ami dont le père veillait au grain. Thibaud a commencé à sortir, il a pu laisser libre court à sa curiosité naturelle et s’intéresser à des domaines différents, a eu l’occasion de voyager et d’explorer de nouveaux horizons, de nouvelles cultures.

Son premier choix scientifique n’a pas été une réussite dans le sens où les résultats n’étaient pas suffisants mais l’appel de la vie attendait Thibaud ailleurs.

En fait, Thibaud est passionné depuis ses 12 ans par l’informatique mais, dû au manque d’informations, il ne pensait pas en faire un métier. Grâce à une amie française, il découvre le contenu d’un programme d’études et décide de se réorienter. Commence alors la vraie aventure de sa vie, sa passion, son travail, l’informatique !

Il poursuivra son cursus ensuite en alternance et se lancera rapidement sur le marché du travail. Son désir d’indépendance financière le poussait à choisir l’alternance et, avec le recul, sans regret mais par constatation, il pense que l’ingénierie lui aurait bien plu.

Thibaud travaille depuis 17 ans dans la même entreprise. Il a déjà changé de postes, de départements, vécu des restructurations (ce sont les mêmes personnes et pourtant tout change). Il a aussi vécu de grands tournants de l’histoire en informatique : l’éventuel bug de l’an 2000, le krach boursier…

Il a travaillé dans différents pays dont la Suède où il y a trouvé des gens particulièrement ouverts. Cela lui a aussi permis de comparer culture latine, germanique et anglo-saxonne et de revoir sa manière de penser et de se positionner dans la vie.

Il a donc travaillé sur ses traits de personnalité. Nous parlons notamment de l’échelle positif/négatif et il m’explique que , dans le cas des Américains, les graduations sont les mêmes mais l’échelle est décalée, ils partent positifs dès le début et cela change tout !

Il m’explique aussi que les investisseurs agissent différemment en France et aux USA : en France on sponsorisera une entreprise qui aura prouvé qu’elle va réussir, aux USA, on prend dix entrepreneurs avec des vérifications de base et on investit dans les 10. Ils savent qu’un seul réussira, il paiera pour les autres mais les 9 autres auront appris « Fall and get up ». Dans leur processus d’apprentissage « Fall often, fall soon », il faut apprendre à tomber très tôt et souvent quand on n’a pas grand chose à perdre pour apprendre rapidement, s’améliorer et réussir. C’est leur processus d’apprentissage.

Quelle idée rafraîchissante !

Voyager est important pour s’ouvrir au monde mais tout le monde n’en a pas les moyens. On peut aussi voyager grâce à la télévision, aux livres, à la musique, le tout est de s’ouvrir.

Ce cumul d’expériences différentes a nourri Thibaud et à présent,  il s’intéresse à la sécurité informatique et travaille à développer ses capacités dans ce domaine.

Thibaud s’est toujours laissé guider dans ses choix par ses intuitions comme de se sentir à l’aide dans un endroit par exemple. Quand je demande à Thibaud un mot de la fin, un conseil pour réussir et être heureux, il me répond : « Avoir une passion, quelque chose que l’on fait naturellement et suivre son cœur ! ».

Pour contacter Thibaud:

https://www.thibaudlopez.net/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>